19 novembre 2013

Théâtre jeune public: Trois questions à... Juliette Pelletier

Trois questions à... est une série qui permet de découvrir, en trois questions, des spectacles d'artistes et d'artisans du théâtre et de la danse qui aiment leur métier et l'exercent au quotidien.

Par Robert Boisclair

Juliette Pelletier est étudiante à la Polyvalente de l'Ancienne-Lorrette.  Elle est l'auteure du texte Le syndrome de Stockholm, interprété par Mélissa Larivière et présenté dans le cadre des Zurbains 2013 au Théâtre Les Gros Becs du 26 au 29 novembre.

1) Les Enfants du paradis: Avant de participer aux Zurbains, étiez-vous intéressée par l'écriture ou le théâtre ?

Juliette Pelletier: Oui, j'aimais beaucoup écrire dans mes temps libres, des histoires ou des sketchs humoristiques. À l'école, les productions écrites ont toujours été ce que j'aimais le plus faire. De plus, j'ai suivis des cours d'art dramatique en secondaire 1 et 2, et j'ai beaucoup appréciée l'expérience. 

2) Les Enfants du paradis: Que raconte Le syndrome de Stockholm ?

Juliette Pelletier: C'est l'histoire de Camille, une jeune fille qui doit travailler afin d'économiser pour son voyage humanitaire au Guatemala. Un jour, elle se fait kidnapper par un couple de personnes âgées maladroites, et après une suite d'événements (parfois cocasses), elle fait une découverte qui lui ouvre les yeux...

3) Les Enfants du paradis: D'où vient votre intérêt pour ce sujet ?

Juliette Pelletier: Plusieurs personnes pensent que la pauvreté est seulement dans les pays en voie de développement. Un jour, je suis allée faire du bénévolat dans un endroit où ils donnent des repas chauds aux personnes démunies, et je me suis rendue compte que la pauvreté est plus proche qu'on peut le penser. C'est pour sensibiliser les gens à ce sujet que je l'ai mis dans mon texte.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire