14 janvier 2014

Théâtre: Trois questions à... Steve Gagnon

Trois questions à... est une série qui permet de découvrir, en trois questions, des spectacles d'artistes et d'artisans du théâtre et de la danse qui aiment leur métier et le pratique au quotidien.

Par Robert Boisclair

Steve Gagnon est comédien et auteur de Ventre que présente Premier acte du 21 janvier au 1e février.  Les Enfants du paradis lui posent trois questions au sujet de ce spectacle.

1) Les Enfants du paradis: Ventre, une pièce qui interroge notre manière d'être ensemble ?

Steve Gagnon: Oui tout à fait. Nos véritables rassemblements collectifs sont peu nombreux et peu pertinents. Nous avons abandonné la communauté au profit de notre confort personnel. Les deux personnages ressentent extrêmement ce manque et se trouvent perdus et sans repères dans ce monde d'individualité.

2) Les Enfants du paradis: Le personnage que vous interprétez dans Ventre est-il revanchard ou en très grande souffrance ?

Steve Gagnon
: En très grande souffrance. Il a perdu confiance en l'amour et ce qu'il a de sacré.

3) Les Enfants du paradis:  Lequel des deux personnages souffre le plus de cette trahison ?

Steve Gagnon: Les deux, différemment. L'un se sent trahi, l'autre se sent incroyablement coupable, a l'impression d'avoir tout gâché et tente de réparer les pots cassés.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire