6 février 2014

Critique: Tombé du ciel

Dans un huis-clos intimiste, Tombé du ciel entraîne le spectateur dans une partie de ping-pong amoureux merveilleusement bien ficelée.  

Par Robert Boisclair

Dans un condo, un homme et une femme adultères discutent de leur avenir, de leur relation mais, surtout, de leur amour.  Pour Ben, l'effondrement d'une des tours du World Trade Center en ce 11 septembre 2001 dans laquelle il devait se trouver, c'est l'occasion de remettre le compteur à zéro.  Laisser derrière lui, femme et enfants.  Partir avec Abby, sa patronne, sa maîtresse.  Elle aimerait bien mais pour Abby, follement amoureuse de Ben, tout ne semble pas si simple.  S'engage alors une discussion entre deux adultes qui devront faire un choix difficile.

La salle intimiste, la pièce est jouée au Studio Marc-Doré du Périscope, sied parfaitement à cette pièce.  Le spectateur a l'impression d'être dans le condo avec les comédiens.  De vivre pleinement le drame de cet homme et cette femme qui, au-delà de la décision à prendre, font le point sur leur amour.  Elle l'aime éperdument.  Lui, c'est moins sûr.  Nous sommes là.  Près d'eux.  Avec eux.  Cette intimité comédiens/spectateurs donne encore plus de force au texte de Neil LaBute.

Tout concourt à nous entraîner dans l'univers amoureux de Ben et Abby.  La scénographie minimaliste, elle pourrait même être inexistante, les éclairages discrets, la mise en scène épurée laissent toute la place au texte.  Un choix judicieux.  Petit bémol pour les décors légèrement décalés par rapport au statut d'Abby, femme d'affaires qui a réussi.

Un texte merveilleusement bien écrit et traduit, que deux comédiens seuls en scène, rendent avec justesse malgré quelques accrochages d'élocution.  Sophie Dion, en femme d'affaires aguerrie éperdument amoureuse, en quête de la vérité et qui espère, au plus profond de son coeur, être enfin un vrai couple avec Ben, et Christian Michaud, en éternel adolescent incapable de prendre une décision ou d'exprimer ses sentiments, sont excellents.

Un spectacle à voir pour les belles performances des comédiens Sophie Dion et Christian Michaud ainsi que pour le merveilleux texte de Neil LaBute.

Une présentation du Théâtre Niveau Parking au Studio Marc-Doré du Périscope jusqu'au 15 février. Avec Sophie Dion et Christian Michaud.  Un texte de Neil LaBute. Une mise en scène d'Hugues Frenette.

Apprenez en plus sur ce spectacle en écoutant notre interview avec Sophie Dion et Christian Michaud (au début de l'émission du 27 janvier) ou partez à la découverte de Tombé du ciel en cliquant sur ce lien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire