8 mars 2014

Critique: Les mêmes yeux que toi

Avec sa gestuelle parfois mécanique, parfois en mouvements brisés, la chorégraphe et danseuse Anne Plamondon amène le spectateur dans la tête et dans l'univers des schizophrènes. Captivante incursion dans un monde méconnu.

Par Robert Boisclair

Avec un sujet risqué, la chorégraphe et danseuse, qui s'offre ici un premier solo, réussi le pari de faire découvrir au spectateur les univers qui peuplent le quotidien des schizophrènes. Un regard empreint d'amour et de sensibilité

Anne Plamondon réussit avec brio à représenter les pensées qui s'embrouillent et s'entremêlent dans la tête d'un schizophrène. Le spectateur a l'impression d'être dans la tête de ces hommes et de ces femmes qui, avec les mêmes yeux que chacun d'entre nous, voient le monde dans une perspective totalement différente.

Le regard brouillé des schizophrène prend forme dans une gestuelle à la fois mécanique et brisée faite de cassures, de trésaillements, de mouvements saccadés, de fuites et de retraites. Un passage du côté obscur, pour les non-schizophrènes, de la schizophrénie à la fois délicat, puissant et émotif. Il se dégage de cet amalgame hétéroclite de mouvements une infinie tendresse qui va droit au coeur.

Les mêmes yeux que toi est un métissage de genres où théâtre, danse et musique se côtoient merveilleusement bien dans la recréation de l'univers trouble d'un schizophrène. Marie Brassard, comédienne de renom, est l'oeil théâtral extérieur du spectacle. Le duo Brassard-Plamondon, offre un regard juste, me semble-t-il, et touchant du regard brouillé et de l'univers trouble et troublé d'un schizophrène.

Les musiques envoûtantes de Njo Kong Kie et Garth Stevenson s'allient à la voix en direct et hors champ d'Anne Plamondon qui offre au spectateur quelques parcelles de la vie de son père. Moments de tendresse pour ce père qu'elle a toujours connu atteint de maladie mentale.

Anne Plamondon offre une magnifique plongée au fond des yeux schizophrènes avec un spectacle touchant et habité qu'il ne faut pas manquer!

Une présentation de la rotonde à la Salle Multi de Méduse (dernière ce soir). Avec la danseuse et chorégraphe Anne Plamondon. Une création d'Anne Plamondon et de Marie Brassard.

Apprenez en plus sur ce spectacle avec notre Trois questions à... Anne Plamondon.  Découvrez des images de ce spectacle ici et ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire