25 mars 2014

Périscope: une programmation 2014-2015 éclectique et osée!

Le coordonnateur artistique a utilisé le terme foisonnant, je dirais plutôt éclectique et osée. Le Périscope ose avec une programmation hautement diversifiée et qui fait une large place à l'audace.

Par Robert Boisclair

En ouverture de saison, du 4 au 20 septembre, Le périple, spectacle de mini-marionnettes dans un bus scolaire transformé en salle de spectacle. Un spectacle intimiste qui roule sa bosse depuis 2004 et qui rend hommage au père d'Agnès Zacharie, l'auteure de ce spectacle. Le spectacle ne peut accueillir que 32 spectateurs à la fois dans ce bus qui sera stationné près du théâtre.

La famille se crée en copulant sera présenté en salle du 16 septembre au 4 octobre. De l'artiste Jacob Wren, il est auteur, metteur en scène, auteur-compositeur et interprète, ce spectacle issu d'un texte éclaté raconte des histoires de famille qui deviennent l'occasion de raconter les déchirements de notre monde. Un spectacle teinté d'humour, avec un regard lucide et vif qui pose la question: pourquoi, dans ce monde chaotique, fait-on encore des enfants?

Effets secondaires occupera les planches du Périscope du 8 au 25 octobre. Ce texte primé de la jeune auteure anglaise Lucy Pebble se questionne sur les effets secondaires de la science en cette époque où toute sensation désagréable doit être soigner, traiter.

Du 4 au 8 novembre la danse envahit le Périscope avec Danse de garçons de la chorégraphe Karine Ledoyen. Un spectacle où des comédiens deviennent danseurs et qui pose la question: c'est quoi être un gars en 2014?  Énergie brute, instinct et intimité cohabitent dans ce spectacle à la fois masculin, théâtral et dansé. Vous ne verrez plus jamais la danse du même oeil après ce spectacle.

Numéros occupera la case du 18 au 29 novembre du Studio de création Marc-Doré. Cette pièce à deux comédiens, est à la fois un thriller psychologique, une pièce d'anticipation scientifique et une analyse profonde de la relation père-fils. Un homme insatisfait de sa relation avec son fils le donne en adoption et demande à une firme spécialisée dans le clonage humain de le cloner pour repartir à neuf avec un nouveau fils.

Méphisto Méliès, en salle du 13 au 31 janvier, pose un regard amusé et curieux sur l'univers du magicien, décorateur, réalisateur et comédien Georges Méliès. Marionnettes, illusions théâtrales, vidéos, jeux d'ombres et machines imaginaires redonneront vie à Georges Méliès et son délire onirique.

Le long voyage de Pierre Guy B. tiendra l'affiche du 10 au 28 février.  Cette pièce est le deuxième volet d'une trilogie de fictions biographiques débutée avec Les trois exils de Christian E., en complément de programme les 3, 4 et 5 février. Le long voyage de Pierre Guy B. suivra le parcours tumultueux et déjanté de Pierre Guy Blanchard, musicien, comédien et compositeur acadien.

De l'association atypique des Écornifleuses et de tectoniK naîtra Disparaitre ici que présentera le Périscope du 10 au 28 mars. Inspiré de l'oeuvre de l'auteur américain Bret Easton Ellis, derrière American Psycho, les interprètes éclateront les codes, seront performatifs et témoins. Un spectacle coup de poing, dit-on, qui sera réservé au 16 ans et plus.

Un jour, Sasha Samar, comédien d'origine ukrainienne, propose timidement à Olivier Kemeid de faire un spectacle sur sa vie. Une vie stupéfiante qui s'incarne dans un spectacle intitulé Moi, dans les ruines rouges du siècle. Une pièce qui propose un regard intime et global sur l'histoire récente de l'Union soviétique, tout en explorant la question du mensonge.  La pièce a connu un succès retentissant lors de sa présentation à Montréal et est très attendu à Québec. Elle tiendra l'affiche du Périscope du 7 au 18 avril.

Le no show, qui clôturera la saison du 21 avril au 2 mai, est un spectacle à part. À la fois spectacle de théâtre qui questionne le théâtre et expérience interactive théâtrale, la pièce pose la question: quelle valeur accordez-vous au théâtre? Le spectateur sera même invité à déterminer le prix de son billet.  Une invitation à partager la vie des comédiens puisque ceux-ci bivouaqueront au Périscope et dans ses alentours.

Pour en savoir plus sur la programmation du Périscope, consultez le site web du théâtre. Bon théâtre et bonne danse!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire