9 avril 2014

Trois questions à... Olivia Palacci

Trois questions à... est une série qui permet de découvrir, en trois questions, des spectacles d'artistes et d'artisans du théâtre et de la danse qui aiment leur métier et le pratique au quotidien.

Par Robert Boisclair

Olivia Palacci est une jeune comédienne et metteure en scène de la région de Québec.  À l'occasion de la présentation de Trick or Treat, spectacle qui tiendra l'affiche de Premier acte du 8 au 26 avril, Les Enfants du paradis lui posent trois questions.

1) Les Enfants du paradis: Est-ce une pièce sur la place que nous occupons dans la société et ce que nous sommes prêts à faire pour l’occuper et la garder?

Olivia Palacci: La pièce impose aux personnages une prise de position. Quelle est la place que nous décidons de prendre? L'auteur nous impose deux places : l'agresseur ou la victime. Qui a le gun? Dans la pièce nous comprenons assez rapidement que si ce n'est pas toi qui l'a, c'est probablement parce qu'il est pointé sur toi.  "t'es qui, babe, t'es qui?"  "t'es lui ou lui?"

2) Les Enfants du paradis: Qu'est-ce qui intéresse la fille que vous êtes dans une pièce qui est, somme toute, de gars?

Olivia Palacci
: Certes, Trick or Treat est une pièce avec que des rôles masculins, mais l'enjeux est universel. Ce qui m'intéresse le plus dans cette pièce c'est le basculement. Le moment où un personnage bascule de victime à agresseur et comprendre pourquoi il le fait et, surtout, dans quel état il le fera.

3) Les Enfants du paradis:  Dans votre mise en scène on retrouve une multitude de téléviseurs.  Pourquoi cette omniprésence de téléviseurs?

Olivia Palacci: La scène principale du spectacle se passe dans un magasin de réparation de téléviseurs. J'en ai profité pour y projeter ce qu'il se passe dans la tête de chacun et des caméras de surveillance qui donnent sur la porte à l'extérieur de la shop. Nous jouons sur un jeu très réaliste, parfois même plus proche du cinéma que d'un jeu théâtral. À cette dimension, j'y ajoute le côté virtuel/télévisuel. Pour le spectacle, nous avons tourné des séquences qui ressemblent étrangement à des vidéos youtube que nous pouvons voir et revoir dans le confort de notre salon.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire