22 août 2014

Semaine des programmations: le Trident avive la flamme théâtrale en 2014-2015

Anne-Marie Olivier lance sa première programmation complète au Trident sous le thème Aviver le feu. Elle offre aux spectateurs de brûler d'une possible fièvre avec elle!

Par Robert Boisclair

Anne-Marie Olivier ouvre la saison du Trident avec un chant choral mettant en vedette 50 comédiens et un artiste de la chanson différent à chaque représentation. Chante avec moi sera mis en scène par Olivier Choinière et occupera les planches du Trident du 16 septembre au 11 octobre. Cinquante personnages s'emparent de la scène pour créer sous les yeux des spectateurs une chanson qui attire des gens de toutes les classes et de toutes les cultures. Une fable que l'on dit singulière et perturbante.

Vania prendra l'affiche du 4 au 29 novembre.  Anton Tchekhov, l'auteur de la pièce, y pose un regard sur le quotidien, le temps qui fuit, le bonheur et l'existence.  Le rôle-titre sera interprété pas Hugues Frenette.  Une production mise en scène par Marie Gignac qui fait un retour au Trident après une absence de cinq ans. Une des deux productions du répertoire classique qu'offre le Trident en 2014-2015.

La troisième production de la saison 2014-2015 fait la part belle à un auteur britannique que le public québécois ne connaît pas. Dans la république du bonheur de Martin Crimp tiendra l'affiche du 13 janvier au 7 février. À l'occasion d'un repas de Noël, l'arrivée de l'oncle Bob le ternira ainsi que la soirée alors qu'il s'y présente pour déverser toute la haine et le dégoût qui l'habitent. Une pièce sur la liberté individuelle à l'intérieur de la collectivité.

Du 3 au 28 mars, le Trident présente la très touchante et humaine pièce de Kevin McCoy, Norge. Présentée à deux reprises en laboratoire, Norge raconte avec humour et humanité la quête de ses racines norvégiennes par l'auteur. À travers l'histoire de sa grand-mère, il raconte sa découverte d'un pays fantastique et d'une grand-mère audacieuse. Une réflexion sur l'identité, la recherche de ses racines et sa place dans la société et le monde.

La saison se terminera avec la pièce maudite, celle que l'on ne doit pas prononcer dans un théâtre. Macbeth foulera les planches du 21 avril au 16 mai.  Macbeth, qui se fait prédire par trois sorcières qu'il sera roi, est incité par son épouse à assassiner l'actuel roi pour prendre sa place.  Ce n'est que le début d'assassinats en série que commettra Macbeth que la peur, la hantise et la culpabilité guident.  Une tragédie qui pose la question du pouvoir.

Pour en savoir plus sur la programmation Trident, consultez le site web du théâtre.

Bon théâtre et bonne danse!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire