21 août 2014

Semaine des programmations: lumières sur la programmation 14-15 de la Bordée

Jacques Leblanc, le directeur artistique de la Bordée, propose une saison emplit de Lumière(s), thème de sa dixième saison à la barre du théâtre de la rue St-Joseph.

Par Robert Boisclair

La saison débute avec la scandaleuse Les fées ont soif de Denise Boucher. Cette pièce, qui avait suscité la polémique au sein de la communauté catholique lors de sa création en 1978 pour ses propos féministes et audacieux pour l'époque, s'intéresse au destin de trois femmes qui se sentent prisonnières des rôles auxquels on les a confinées au fils des siècles. Trois femmes qui sont trois archétypes - la sainte, la mère et la pute - clament leur individualité et leur liberté. La pièce sera présentée du 16 septembre au 11 octobre.

L'équipe de production de la seconde pièce de la saison s'attaque à un chef-d'oeuvre de la littérature, La Guerre et la Paix de Léon Tolstoï. Le Théâtre du Sous-marin jaune et le Théâtre du Quartier présenteront Guerre et paix, une version marionnette des guerres napoléoniennes de Russie. Une réflexion sur la guerre et la paix racontée par le drôlissime Loup bleu, à la fois marionnette et directeur artistique du Théâtre du Sous-marin jaune. Cette version écourtée de l'oeuvre de Tolstoï sera présentée du 20 octobre au 22 novembre.

Les Fourberies de Scapin tiendront l'affiche de la Bordée du 20 janvier au 14 février. Ce classique de Molière sera mis en scène par Jacques Leblanc lui-même. Dans cette comédie, deux amoureux désemparés ont recours aux ruses de Scapin pour se sortir du pétrin. Par divers stratagèmes ingénieux, Scapin réussira à escroquer les pères des deux amoureux afin de les sortir du pétrin et, au passage, assouvir quelques vengeances.

Une pièce au nom intriguant suivra. W;t, titre inspiré du mot anglais Wit, raconte l'histoire d'une professeure émérite de littérature qui apprend qu'elle est atteinte d'un cancer des ovaires agressif. Ses chances de survie étant limitées, elle accepte de suivre un traitement expérimental. Cette spécialiste des sonnets métaphysique de John Dunne, qui en décortiquait chaque passage, se retrouve maintenant objet d'étude. Face à l'inéluctable mort, elle dresse un bilan de sa vie. Une production du Théâtre du Niveau Parking à l'affiche du 3 au 28 mars.

Pour clore sa saison régulière, la Bordée présente La Chatte sur un toit brûlant, une des pièces les plus connus du dramaturge américain Tennessee Williams. Dans une riche plantation du Mississippi, une famille célèbre l'anniversaire du patriarche. Dans cette famille qui a de la difficulté à exprimer librement les émotions et à dire les vérités, le secret est roi. Personne n'ose dire au père qu'il célèbre son dernier anniversaire puisqu'il est atteint d'un cancer incurable.  Brick, le plus jeune fils, sombre dans l'alcool après le suicide de son meilleur ami avec qui il avait une relation "contre-nature". Maggie, sa femme, tente de comprendre son incapacité à accomplir son devoir conjugal. Quant au fils aîné, qui se présente à la fête avec sa famille, il a l'espoir de mettre la main sur l'héritage paternel. À l'affiche de la Bordée du 14 avril au 9 mai.

La Bordée offre également trois spectacles hors programmation. La pièce Midsummer sera présentée du 25 novembre au 6 décembre. Cette création de Montréal raconte les 48 heures d'aventures rocambolesques d'une avocate spécialisée en divorce et d'un petit mafieux sympathique. Une pièce et neuf chansons en compagnie de Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais.

La pièce Oh les beaux jours précédemment annoncée en octobre sera présentée les 16, 17 et 18 février. Une production française mettant en vedette Catherine Frot qui interprète Winnie, une femme qui, tout en disparaissant peu à peu dans la terre qui la porte, raconte la lutte que livre l'humain face à son destin et à son histoire.

L'année 2014 se terminera sur une nouveauté. Une revue annuelle intitulée Bebye 2014 tiendra l'affiche en décembre.  Lucien Ratio sera l'auteur et le metteur en scène de cette revue de l'année s'inspirant de l'actualité mais également des différentes productions théâtrales de la capitale. Un mélange qui s'annonce drôle et rafraîchissant.

Pour en savoir plus sur la programmation de la Bordée, consultez le site web du théâtre.

Bon théâtre et bonne danse!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire