14 novembre 2014

Quand le cinéma rencontre la danse!

Dans le cadre de La folle soirée du 15 novembre, le Musée de la civilisation propose un programme double de cinéma dont le thème principal est la danse. Une occasion à ne pas rater!

Par Robert Boisclair


À 15 h :
Les Rêves dansants : sur les pas de Pina Bausch
[réal. Anne Linsel & Rainer Hoffmann, Allemagne, 2010, 89 min, documentaire]

Kontakthof (1978) est la pièce phare de Pina Bausch. Rêves dansants sera, selon plusieurs, le film le plus inspiré sur la chorégraphe allemande. Découvrez la touchante histoire d'une bande d'adolescents âgés de 14 à 18 ans que Pina et Jo prennent sous leurs ailes pour reprendre le fameux Kontakthof. Le film interroge les codes sociaux, ceux de la séduction en occurrence. On y retrouve dans le film le désir de Pina Bausch de dépasser les conventions esthétiques du corps et du genre.



À 17 h :
Aux limites de la scène
[réal. Guillaume Paquin, Canada, 2012, 52 min, documentaire]

Que sait-on des artistes de la nouvelle génération? Guillaume Paquin donne ici la parole à trois chorégraphes dans la trentaine, en mettant en perspective leur démarche artistique et le rôle qu'ils s'attribuent comme artiste dans la communauté. Ce sont Virginie Brunelle, la scrupuleuse, l’anthropologue, Dave St-Pierre, le miraculé, l’énergumène acclamé, Frédérick Gravel le philosophe, véritable showman.

Si rien ne semble les lier, ils forment pourtant le nouveau paysage de la danse du Québec. Ils sont une génération d’explorateurs rigoureux, qui livrent pour nous leurs tripes sur les planches et envoient se faire foutre la pudeur et l’étiquette des précieux.

Découvrez un extrait du spectacle ici.

APRÈS LA PROJECTION
Frédérick Gravel discutera avec les membres de l’assistance afin qu’ensemble, ils démystifient notre regard sur la beauté en danse contemporaine.

EN SPECTACLE À QUÉBEC
Usually Beauty Fails
Du 9 au 11 décembre au Grand Théâtre de Québec
Une présentation de la rotonde du Grand Théâtre. Voir les détails ici.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire