13 décembre 2014

Les contes à passer le temps: la fête du conte

Le rituel est bien ancré. Les contes à passer le temps sont de retour pour une quatrième année. La bande de La Vierge folle vous invite à célébrer le conte à la Maison Chevalier. Une jolie fête autour du conte et de ses atours.

Une critique de Robert Boisclair


Le lieu est historique, la Maison Chevalier, et les contes s'inspirent de la mythologie amérindienne, pour l'un, et de la vision des quartiers centraux des auteurs, pour les autres.

Le décor est simple. Quatre rangées de chaises qui se font face au centre desquelles se trouve une allée centrale où les conteurs s'exécuteront. Pas de décor. Quelques accessoires que les conteurs amèneront avec eux.

L'accueil est chaleureux. Un petit comptoir trône près de l'entrée des spectateurs. Des petites gâteries, gâteaux, biscuits, et du vin chaud sont disponibles pour les spectateurs. Les chaises collées les unes près des autres favorisent les discussions. Cela donne un petit air « soirées d'antan » à un spectacle qui remet le conte au goût du jour.

Le tout débute par le conte amérindien. Un merveilleux conte où des habitants de la faune font la course pour passer le temps. À la toute fin du conte, les conteurs défilent costumés. Ils disparaissent tous, sauf un. Le premier conte urbain s'offre alors à vous. Les contes s'enchaînent. Tous plus divertissant les uns que les autres.

Difficile de faire son choix parmi les contes offerts. Ils sont tous urbains, sauf le conte amérindien, bien ancrés dans le quotidien des quartiers centraux. Certains sont plus savoureux que d'autres. Vous ne verrez plus la tourtière du Lac Saint-Jean du même oeil. Anne-Marie Côté nous fait découvrir dans ce conte une propriétaire de restaurant qui tombe en amour avec un bien curieux client.

Toujours drôle et avec une touche émotive en finale, les contes sont de petits bijoux qui présentent les quartiers centraux sous un jour nouveau. Plus humain. Plus vivant. Plus vibrant.

Le spectacle est également une belle fête au conte. Les contes s'enchaînent doucement proposant des histoires parfois ahurissantes mais dont on veux absolument découvrir la chute. Des petits moments de bonheur.

Le tout se termine par une nouvelle parade des conteurs. Ils nous interprètent alors, avec un bel humour, le conte amérindien du début. Un véritable petit moment de magie. La boucle est bouclée. Les spectateurs peuvent quitter.

Les contes à passer le temps est un spectacle qui fait la fête au conte simplement et qui laisse toute la place, ou presque, à la parole. N'est-ce pas là l'essence même du conte?

En représentation à la Maison Chevalier jusqu'au 21 décembre. Des textes et avec Sophie Grenier-Héroux, Noémie O'Farrell, Maxime Robin, Érika Soucy, Marc Auger-Gosselin, Marie-Josée Bastien, Anne-Marie Côté et Jacques Lessard.

Apprenez en plus sur ce spectacle en écoutant notre interview avec Sophie Grenier-Héroux et Noémie O'Farrell (vers la quarantième minute de l'émission du 8 décembre).

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire