24 janvier 2015

Idiom + Ruminant Ruminant: inspirant doublé!

Un merveilleux doublé dansé s'offre à vous pour un soir encore. Courez voir ça!

Une critique de Robert Boisclair

L'univers feutré et sensible d'Idiom côtoie celui éclaté et ludique de Ruminant Ruminant.
Crédit photo: John McLean et Karine Patry

Pour son premier spectacle de la saison hiver/printemps, La Rotonde en propose deux dans le même programme. Un doublé, deux univers, deux mondes à la fois si différents mais tellement séduisants. Chacun à leur manière. L'univers feutré et sensible d'Idiom côtoie celui éclaté et ludique de Ruminant Ruminant.

Idiom + Ruminant Ruminant séduira même le plus difficile des spectateurs. Sorte de mini-saison de par les approches tellement diversifiés des deux duos de chorégraphes danseurs. Tiens, une constante ici... deux spectacles, deux danseurs, deux chorégraphes et, pourquoi pas, deux merveilleux univers à découvrir.

Ces deux spectacles sont aussi une belle étude sur le mouvement, le geste (Idiom) et la parole, la dichotomie, les oppositions et l'incohérence (Ruminant Ruminant) mais ce n'est pas cela qui est important, c'est la beauté de ces deux merveilleux spectacles que vous avez intérêt à découvrir. Voici pourquoi!

Idiom: sensible appel à l'autre

Elle entre. Il entre. Elle lance un appel. En silence. De la main. Il répond à son appel. La rejoint. Le rencontre de deux êtres. Elle est blanche. Il est noir. Elle, d'Amérique. Lui, d'Afrique. Deux mondes. Deux univers. C'est parti pour une rencontre en douceur, sensible, touchante.

Un magnifique moment de douceur enveloppante
qui séduira l'amateur de danse, l'aficionado comme le néophyte.
Crédit photo: Omer Yukseker

Idiom, c'est la rencontre de deux univers chorégraphique sur une scène presque entièrement dénudée. Que quelques projecteurs et de petits caissons où les deux interprètent chorégraphes s'arrêteront un moment pendant le spectacle.

Drapés dans une lumière ombragée qui sied à merveille à cette rencontre, les danseurs se lancent d'abord des appels du pied, s'imitent lentement, s'apprivoisent, se découvrent dans leurs différences mais, surtout, dans leurs ressemblances. Le mouvement y est magnifié, décortiqué, exploré. Des départs et des retours qui célèbrent les multiples similitudes de la rencontre aussi opposée puisse-t-elle sembler. Une fort belle et agréable rencontre.

Échange, imitation, accueil, de l'autre, de la différence, sensibilité. Un magnifique moment de douceur enveloppante qui séduira l'amateur de danse, l'aficionado comme le néophyte.

Ruminant Ruminant: merveilleusement ludique

Quel étrange objet que ce Ruminant Ruminant que nous offre Brice Noeser et sa (folle?) complice Karina Iraola. Le spectacle n'a pas encore débuté que le ludisme fait son apparition. C'est l'entracte. On nous demande de rester pour un petit cinq minutes de changement. Les techniciens effectuent le changement de décor devant nos yeux qui se questionnent. Pas question de jaser avec sa partenaire.

Deux petits ruminants sont installés au devant de la scène. Les danseurs discutent près des spectateurs. Ils installent des panneaux de carton-pâte et tripotent un ordinateur comme si nous n'y étions pas. Puis, sans avertissement, ils se mettent à danser étrangement au son d'un flamenco endiablé. C'est parti pour un spectacle sans nul autre pareil. Bel ovni ludique, éclaté, rempli de magnifiques juxtapositions inattendues et de changements à vue. Rien n'est caché, tout est dévoilé. Une drôle de création qui amène le spectateur dans un univers ludique bourré d'humour. Vous ne verrez plus Brice Noeser et Karina Iraola de la même façon.

Puis, sans avertissement, ils se mettent à danser étrangement
au son d'un flamenco endiablé.
Crédit photo: Frédéric Chais

La danse se pointe le nez dans ce spectacle presque par accident. Ils s'éclatent autant dans la parole que dans le mouvement et la folie. Est-ce de la danse ou du théâtre? Mais qu'est-ce qu'on s'en fout! C'est tellement un beau moment qu'on ne souhaite que découvrir la prochaine vignette, la prochaine rupture de temps et de mouvement, la prochaine belle folie de ce duo, la prochaine dichotomie.

Et puis, le spectateur, certains du moins, pourrait bien s'éclater avec eux. À quelques reprises des noms sont appelés pour participer, plutôt voir de près, les moments de folies de ces deux comparses.

Merveilleuse folie, ludisme, fragments de bonheur, bel humour, du théâtre et... de la danse. Un beau moment ludique qui, lui aussi, séduira l'amateur passionné comme celui qui en sera à son premier spectacle de danse.

Ce que la danse contemporaine à de meilleur à offrir

Un programme double à ne pas manquer. Offrez-vous ce que la danse contemporaine a de meilleur à offrir. Quelle belle façon de découvrir et d'aimer la danse contemporaine! C'est déjà (presque!) fini. La prochaine et dernière rencontre c'est ce soir. Ne manquez pas ça!

Un dernier mot, cette fois pour les gens de La Rotonde, une petite prolongation ça vous dirait?

Une présentation de La Rotonde à la Salle Multi de Méduse pour une dernière fois ce soir. Avec les chorégraphes danseurs Bienvenue Bazié et Jennifer Dallas (Idiom), Brice Noeser et Kariana Iraloa (Ruminant Ruminant).

Apprenez en plus sur ce spectacle en écoutant nos interviews avec Brice Noeser (au tout début de l'émission du 12 janvier) et Bienvenue Bazié (vers la dixième minute de l'émission du 12 janvier).

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire