22 août 2015

Les samedis des programmations: Trident

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Les spectacles du Trident sont au programme de ce samedi.

Avec cinq spectacles au compteur la saison du Trident s'annonce palpitante. Regards sur une programmation moderne et vivante.

Par Robert Boisclair

Robert Lepage en marquis de Sade dans Quills

Big Brother envahit le théâtre
Georges Orwell et son 1984 squatteront les planches du Trident du 3 au 28 novembre. Une pièce sur le totalitarisme et la réécriture de l'Histoire à des fins politiques. La pièce sera mise en scène par Édith Patenaude et sera coproduite avec le Théâtre Denise-Pelletier de Montréal.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
«Comment un homme s’assure-t-il de son pouvoir sur un autre, Winston?

Winston réfléchit :
En le faisant souffrir, répondit-il.

Exactement. En le faisant souffrir. L’obéissance ne suffit pas.
Comment, s’il ne souffre pas, peut-on être certain qu’il obéit,
non à sa volonté, mais à la vôtre?
Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations.
Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux
que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies.
Commencez-vous à voir quelle sorte de monde nous créons?
C’est exactement l’opposé des stupides utopies hédonistes
qu’avaient imaginées les anciens réformateurs.
Un monde de crainte, de trahison, de tourment.
Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde qui,
au fur et à mesure qu’il s’affinera, deviendra plus impitoyable.
Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance.
L’ancienne civilisation prétendait être fondée sur l’amour et la justice.
La nôtre est fondée sur la haine.
Dans notre monde, il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte,
la rage, le triomphe et l’humiliation.
Nous détruirons tout le reste, tout.»
Extrait du livre 1984
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dieu du carnage ouvrira la saison du Trident du 15 septembre au 10 octobre. Cette comédie noire où tous les personnages se trouvent sur un pied d'égalité fait craquer le vernis de la politesse forcée. Le carnage éclate entre des gens cultivés et bien élevés qui tentent de régler à l'amiable un conflit entre leurs enfants.  Une coproduction du Théâtre Niveau Parking.

Robert Lepage au retour des Fêtes
Quills, dans une mise en scène conjointe de Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier, squattera la scène du Trident du 12 janvier au 16 février. Cette production aborde l'insoutenable sadisme de l'être alors qu'un abbé tente de réhabiliter un marquis de Sade vieillissant (interprété par Robert Lepage). Humour noir et sadisme au menu.

La famille Lapin sera sur scène du 1er au 26 mars. Maman Lapin qui s'imagine que tout autour d'elle se déroule plutôt bien règne, en fait, sur une famille en pleine dégringolade. Une pièce où ça rigole, ça vocifère, ça s’affectionne et où il y a de l’amour et de la solidarité. Drôle et tendre Lapin Lapin est un texte qui aborde sur le ton de la comédie des thématiques sociales et politiques et dégage des valeurs fondamentales concernant la famille, l’autonomie des jeunes et la place de la femme dans la société. La mise en scène sera de Martin Genest.

L'orangeraie de Larry Tremblay débarque sur la scène du Trident du 26 avril au 21 mai. Un obus traverse le ciel, tuant les grands-parents de deux frères jumeaux. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Le premier frère jumeau, à moins que ce soit le second, devra consentir au plus grand des sacrifices. Une pièce sur la guerre et la haine qui arrache deux jeunes à l'éden de l'enfance et plante dans leur coeur et leur âme, lorsqu'ils survivent, un arbre qui ne donne comme fruit que la douleur, la colère et la culpabilité.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site du Trident ici.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire