8 août 2015

Les samedis des programmations: Périscope

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Les spectacles du Théâtre Périscope prennent la vedette aujourd'hui.

Relecture, danse, création, un premier spectacle en anglais et reprise meubleront la programmation des 30 ans du Périscope. Du bonheur sur scène à venir!

Par Robert Boisclair


Le Périscope qui célèbre ses 30 ans offre une saison 15-16 fort varié avec dix spectacles. Une saison qu'il fera bon découvrir.

Un automne chaud
La saison 2015-2016 s’ouvrira le 8 septembre prochain avec Vinci, texte de Robert Lepage ayant marqué l’imaginaire lors de la deuxième saison du Périscope, qui s'appelait à l'époque L'Implanthéâtre, dans une nouvelle mise en scène de Pierre Philippe Guay et Frédéric Dubois. Le théâtre produira un spectacle pour la toute première fois de son histoire, en plus de partir en tournée dans plus de 15 villes de la province avec cette même pièce.

Vinci sera suivi de L’Éveil, collaboration entre Harold Rhéaume (Le fils d’Adrien danse) et Marie-Josée Bastien (Théâtre Les Enfants Terribles) dans un spectacle ode à l’adolescence où se côtoieront danse et théâtre.

Suivra une production de LAB87 de Montréal, Tribus, ayant remporté un vif succès lors de sa présentation à La Licorne à l’automne 2014. Mettant en vedette entre autre Jacques L’Heureux et Monique Spaziani, Tribus sera à l’affiche les deux dernières semaines d’octobre. Novembre sera quant à lui occupé par une création de Christian Lapointe, Sauvageau Sauvageau, montage des textes d’Yves Sauvageau.

Le mois de décembre s’amorcera avec le retour du Festival du Jamais Lu. Finalement, l’année 2015 se terminera avec une reprise, celle de Faire l’amour d’Anne-Marie Olivier, présentée lors de la saison 2013-2014, de retour pour cinq soirs.

Un premier spectacle en anglais
C’est avec le spectacle Grace, adaptation d’un texte de Craig Wright et une première mise en scène du comédien Charles-Etienne Beaulne, que s’ouvrira l’année 2016. Le Périscope accueillera ensuite un spectacle en anglais, surtitré en français. Huff, solo écrit et joué par le jeune ontarien Cliff Cardinal, sera à l’affiche cinq soirs seulement.

En mars, Thomas Gionet-Lavigne fera son entrée au Périscope avec S’Aimer, un spectacle inspiré de la vie et de la mort du poète Hector de Saint-Denys Garneau. Steve Gagnon s’installera ensuite dans la grande salle avec son spectacle Fendre les lacs, dont une première lecture avait pu être entendue aux Chantiers - constructions artistiques du Carrefour international de théâtre en juin dernier. Le spectacle partagera l’affiche avec Ubus Théâtre qui reviendra stationner son autobus jaune, après Le Périple l’automne dernier, pour présenter Caminando & Avlando.

Finalement, la compagnie Les Écornifleuses revient, après Disparaître ici en mars 2015, avec un spectacle tout à fait atypique, écrit et mis en scène par Édith Patenaude. Spectacle en itinérance, Le Monde sera meilleur sera présenté plusieurs fois au cours de la saison, dans les décors des pièces en cours les soirs où il n’y a pas de représentation.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site du théâtre Périscope ici.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire