3 mars 2016

Feydeau: frais et pétillant!

La Bordée propose un spectacle aux airs de cabaret à la fois enjoué et festif. Ce Feydeau revisité vous fera vivre de belles émotions. Rires garantis!

Une critique de Robert Boisclair

En répétition

Spectacle éclaté et interactif autour de courtes et de longues comédies de l’auteur Georges Feydeau. Soirée cabaret où trois chansons et des numéros comiques du temps alternent avec quatre textes de l’auteur. Le public a son mot à dire, puisque c’est lui qui décidera du déroulement de la soirée en sélectionnant les quatre pièces parmi six du répertoire de Feydeau.

« Il fait la cour à ma femme, voilà tout ; et ça me vexe !
Voilà six mois que ça dure.
Heureusement je ne suis pas de ces maris aveugles….j’ai tout compris.
Ah ! c’est que j’ai lu Othello… Un drame d’un anglais….
Qui écrit très bien en français pour un étranger. Ça m’a ouvert les yeux. »

Ciel, des comédiens!
Le spectacle débute par une chanson et une courte introduction des comédiens, ou est-ce des personnages?, en sous-vêtement d'époque au déroulement de la soirée. Un moment agréable et bien rythmé qui donne le ton, grivois par moment, mais c'est du Feydeau après tout, à la soirée. Une introduction au spectacle qui ne s'éternise nullement et qui permet un choix rapide des pièces qui seront interprétées au cours de la soirée.

Jacques Leblanc a su intercalé ou modifié quelques répliques de belles façons. D'ailleurs l'intertitre ci-haut, s'inspire d'une de ces répliques, sans doute la plus célèbre, qu'il a modifié pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Six histoires possibles dans des lieux différents demandent une belle dose d'imagination scénographique. Le pari est relevé haut la main par Ariane Sauvé. Cette idée d'un mur dans lequel s'insère des portes, des miroirs ou des alcôves est magistrale. Ayant la forme de boîte d'allumettes, les différents ajouts s'insèrent dans le mur comme un puzzle où chaque pièce doit se placer au bon endroit, pour donner l'image désirée en bout de course. Des changements à vue qui se déroulent sans accrochages.

Les trois chansons grivoises qui se glissent dans le spectacle sont à-propos mais, malheureusement, l'enregistrement musical en trame de fond est parfois trop fort. Le spectateur perd alors le contenu des chansons qui, ma foi, est fort drôle.

Les comédiens sont excellents. Chantal Dupuis se démarque particulièrement. Elle maîtrise à merveille la mécanique propre au théâtre de boulevard. Enjouée et naïve à souhaits dans l'interprétation de ses personnages, elle illumine la scène à chacune de ses présences.

À voir!
Frais et pétillant dans le plus pur style Feydeau, offrez-vous ce spectacle pour vous payer une pinte de bon rire!

À la Bordée jusqu'au 26 mars. Avec Bertrand Alain, Sophie Dion, Chantal Dupuis, Patrick Ouellet, Olivier Normand et Monika Pilon. Un texte de Georges Feydeau. Une mise en scène de Jacques Leblanc.

Pour en savoir plus sur ce spectacle, consultez notre interview avec Monika Pilon et Sophie Dion au début de l'émission du 22 février en cliquant ici.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire