1 mai 2016

Vital Few: en mode hybride

Avec une trame sonore qui s'inspire de tous les styles et des danseurs issus de types de danse parfois bien opposés, Vital Few propose un spectacle bien vitaminé. Un spectacle dynamique, parfois aérien, et toujours rythmé.

Une critique de Robert Boisclair

Crédit photo: Rita Taylor

Six danseurs, qui se retrouvent dans un espace libre de toutes entraves derrière lequel se dresse un long mur qui servira d'écran, offrirons aux spectateurs présents une jolie fable s'inspirant de la coopération et de la solidarité. Un spectacle d'un peu plus d'une heure en compagnie d'une dynamique équipe.

En mode hybride
La métaphore chorégraphique de solidarité et de coopération, bien qu'elle soit fort intéressante, devient quelque peu lassante à certains moments. Les chorégraphes auraient pu faire un peu plus concis. Un spectacle qui séduit tout de même l'amateur de danse. Artistiquement, musicalement et visuellement un spectacle des plus fascinant.

Le spectacle est en mode hybride alors que les styles de musique et de danse s'y présentent en mode varié. La musique passe de l'opéra italien aux sons atmosphériques en passant par le free jazz, ce qui donne aux différentes chorégraphies son propre style, son air d'aller qui lui est propre. Les chorégraphies parfois aériennes, parfois théâtrales, ajoutent une touche d'hybridation fort intéressante.

L'utilisation judicieuse de l'écran et du sol, sur lequel se trouve une surface réfléchissante, multiplie les mouvements des danseurs. Les ombres projetés sur l'écran combinées aux réflexions sur le sol donnent l'impression que les danseurs sont multiples et qu'ils se miment eux-mêmes. Cela ajoute à l'effet recherché de coopération et de solidarité.

Le dénouement du spectacle, où les danseurs arrachent la surface réfléchissante pour l'amasser au pied de l'écran est magnifique. La sculpture créée ressemble à un danseur couché sur le côté. Encore une fois, l'esprit de coopération et de solidarité est mis de l'avant.

Si la technique gestuelle est irréprochable, les mouvements semblent, parfois, placés. Les danseurs réussissent tout de même à rendre le tout fluide. Des levées de jambes superbes et de magnifiques entrecroisements offrent un spectacle fortement cadencé et vibrant.

N'oublions pas les formidables éclairages qui magnifient chaque chorégraphie et donnent une aura particulière à chaque moment du spectacle. Un véritable bijou visuel! 

Délice visuel
Malgré quelques petits défauts, Vital Few propose un spectacle divertissant et qui surprend. Un petit trésor dansé et un délice visuel à voir lorsqu'il passera dans votre secteur.

Le spectacle ne tient plus l'affiche à Québec. Avec Laura Avery, Hayden Fong, Josh Martin, Renee Sigouin, Jessica Wilkie et Sophia Wolfe. Une mise en scène de Lisa Gelley et Josh Martin.

Pour en savoir plus sur ce spectacle, consultez notre interview avec Renee Sigouin vers la quarantième minute de l'émission du 25 avril en cliquant ici.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire