7 mai 2016

J'aime le Carrefour international de théâtre de Québec!

Un sentiment d'allégresse m'habite. Dans moins d'un mois, la nouvelle mouture du Carrefour international de théâtre de Québec prendra son envol. Petit survol d'un plaisir, pas du tout coupable!

Un billet de Robert Boisclair

Le 24 mai à 20 heures ce sera le début de ma course au bonheur!  Dix-neuf jours de découvertes et d'émotions au menu.


J'aime le Carrefour probablement parce que j'aime les abonnements au théâtre. Un abonnement permet de découvrir sans savoir à l'avance ce qui sera au programme. Quand je m'abonne, je ne regarde plus les résumés des pièces, je ne les regarde pas non plus lorsque je m'abonne, ça corrompt, selon moi, l'esprit de découverte.

Le Carrefour, c'est plusieurs abonnements en même temps: du théâtre québécois, international, flyé, d'essai, traditionnel, métissé,... Le plaisir de la découverte est immense, indescriptible. Quand les lumières s'éteignent, c'est l'univers de tout les possibles. Bonheur ou déception? Les prochaines minutes me le diront.

Le Carrefour, c'est une communion avec la ville. Avec les citoyens. Avec ceux, qui tout au long de l'année, croit que je suis fou parce que je fréquente le théâtre, parfois deux ou trois fois dans la même semaine. Enfin, ils partagent ma joie, mon bonheur de fréquenter les chemins, parfois bizarres, du théâtre.

J'aime le Carrefour pour sa variété. En quelques jours, je peut passer d'un parcours déambulatoire, à du théâtre métissé en passant par du théâtre arrivant de l'étranger. C'est l'occasion de découvrir la vedette européenne montante, le metteur en scène montréalais de l'heure, la prochaine perle théâtrale de Québec. Un pur moment de bonheur, quoi!

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire