29 décembre 2016

Ma culture à moi: cinq spectacles qui ont marqué 2016!

L'année tire à sa fin et il est temps de faire des bilans. Voici le mien, celui d'un "trippeux" de théâtre et de danse qui revient sur une année 2016 fort chargée en spectacles de toutes sortes.

Une critique de Robert Boisclair

Mon année 2016 a été une année sous le signe Robert Lepage puisque que les deux spectacles qu'il a présenté à Québec se hissent dans mon palmarès personnel. Une raison de plus de voir l'arrivée du Diamant, nouveau lieu de création et de production de Lepage, le plus rapidement possible. Ce créateur de génie n'en sera que plus présent à Québec. Remontons 2016 en cinq spectacles théâtraux et dansés qui ont fait de mes soirées, des moments extraordinaires.

Les contes à passer le temps
Premier acte
Décembre
Un lieu magnifique et historique, une ambiance conviviale et festive, une joyeuse bande de lurons et des histoires brillamment dialoguées et jouées, voilà la recette secrète des Contes à passer le temps. Une recette qui fonctionne et fait de ce spectacle un moment inoubliable. Un spectacle à découvrir ou redécouvrir puisque l'édition 2016 était sa sixième version. Offrez-vous ce spectacle en 2017, vous ne le regretterez pas. Notre critique ici.

Crédit photo: Cath Langlois

Rites
La Rotonde
Novembre/décembre
Court moment de grâce que ces Rites que proposait José Navas. Trois trop courts solos accompagnés du Sacre du printemps en toute fin de spectacle. Un danseur aguerri qui offrait les passages d'une vie jeune à une vie qui avance tout doucement vers une fin inexorable. Un spectacle tout en douceur qui permettait d'apprécier chaque mouvement et chaque émotion. De la poésie dansée que j'ai savouré à doses homéopathiques. Notre critique ici.

Crédit photo: Valérie Simmons

887
Le Trident
Septembre/octobre
Robert Lepage à son summum. Que dire de plus! Cet extraordinaire ambassadeur du théâtre de Québec a offert avec 887 le meilleur de son art. Tout est à point dans ce spectacle. La mécanique, une des marques de commerce de Lepage, supportait à merveille un texte touchant à la fois intime et historique. L'histoire personnelle de Lepage au 887, rue Murray à Québec, d'où le titre du spectacle, se mariait à la perfection avec l'Histoire du Québec. Un spectacle presque sans faille qui mettait en valeur l'extraordinaire talent de conteur de Lepage. Notre critique ici.

Crédit photo: Erick Labbé

Feydeau
La Bordée
Mars
Moment festif et enjoué que ce Feydeau.  Un spectacle interactif où le spectateur pouvait choisir quatre pièces de l'auteur parmi six sélectionnés par le théâtre. Un spectacle totalement différent à chaque soir s'offrait ainsi aux spectateurs.

Il fait la cour à ma femme, voilà tout ; et ça me vexe !
Voilà six mois que ça dure.
Heureusement je ne suis pas de ces maris aveugles….j’ai tout compris.
Ah ! c’est que j’ai lu Othello… Un drame d’un anglais….
Qui écrit très bien en français pour un étranger. Ça m’a ouvert les yeux.
Extrait d'une des pièces du spectacle

Un spectacle frais et pétillant, des rires et des chansons grivoises enrobés dans une mise en scène imaginative et dynamique. Un pour délice! Notre critique ici.


Quills
Le Trident
Janvier/février
Un spectacle à la fois lumineux et noir, qui parle de perversion mais qui s'intéresse surtout à la censure et au sens que chacun donne à un texte.

- Vous avez anéanti son corps, il est vrai. Mais qu'en est-il de son esprit?
- Pour ce que nous en savons, il compose toujours. Quelle sera sa prochaine histoire, l'Abbé?
Extrait de Quills

Robert Lepage brille dans ce spectacle. L'Association québécoise des critiques de théâtre, section Québec lui a d'ailleurs remis le prix du meilleur comédien pour ce rôle. Un conte noir et troublant. Un spectacle qui marque et qui laisse des traces, surtout en cette époque où l'avenir de la censure semble prometteur. Un spectacle essentiel! Notre critique ici.


Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire