2 avril 2014

Trois questions à... Réjean Vallée

Trois questions à... est une série qui permet de découvrir, en trois questions, des spectacles d'artistes et d'artisans du théâtre et de la danse qui aiment leur métier et le pratique au quotidien.

Par Robert Boisclair

Réjean Vallée est comédien et il sera de la distribution de la pièce Les Liaisons dangereuses que présentera la Bordée du 15 avril au 10 mai. Les Enfants du paradis lui posent trois questions au sujet de ce spectacle.

1) Les Enfants du paradis: Quel est le thème central des Liaisons dangereuses?

Réjean Vallée: La séduction dans tout son raffinement. L'amour dans toutes ses déclinaisons (filiale, romantique, charnel, naïf, féroce...) La vengeance avec le seul objectif possible: détruire, briser, anéantir.

2) Les Enfants du paradis: Comment définiriez-vous votre personnage du Vicomte de Valmont?

Réjean Vallée
: Je crois que nos blessures profondes sont souvent le moteur de nos comportements conscients ou non. Ils définissent bien souvent, en partie, certains traits de caractère. Il y a chez Valmont une blessure d'amour, secrète, profonde, vive. Il cherche constamment à palier à cette douleur par le biais de la séduction et de la conquête amoureuse convaincu qu'il réussira toujours à déjouer les pièges de l'amour, s'aventurant  ainsi étrangement sur le terrain le plus dangereux pour lui. Cette contradiction favorise donc chez cet homme oisif et trop intelligent le développement d'un comportement manipulateur virtuose.

3) Les Enfants du paradis:  Quel est le plus grand défi de la pièce?

Réjean Vallée: Dans cet univers où la manipulation, l'hypocrisie et les mensonges sont les actions principales des protagonistes, le spectateur est constamment témoin des mécanismes complexes de ces manipulations et en vient donc à détecter leurs fonctionnements subtiles. Le défi, pour moi, est donc de réussir à déjouer le spectateur, à le rendre confus face à une scène de manipulation par la sincérité de l'émotion utilisée. On le sait dès le départ que c'est un jeu  et quel est l'objectif de ce jeu. Cependant  se pourrait-il que ce jeu soit en train de changer sous notre nez sans qu'on s'en soit aperçu? Tel est la question que j'aimerais que le spectateur se pose et qu'il en soit aussi troublé que le personnage...

«Si vous étiez au théâtre, que demanderiez-vous de plus?» - Valmont à la marquise de Merteuil.

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire