30 novembre 2013

Danse: J'ai craqué pour...

Politique, multimédia, adultère et quotidien fou de notre vie moderne ont meublé les spectacles dansés de cet automne.  Lequel a conquis mon coeur ?

Par Robert Boisclair

Si vous êtes un habitué de ce blogue, vous savez sans doute pour quel spectacle de danse j'ai craqué cet automne.  Une chose est sûre, la diversité était au rendez-vous.

La saison a débuté par un spectacle qui s'est ajouté à la dernière minute et intitulé Les cheminements de l'influence.  Une rencontre surprenante entre la danse et la politique. Un être hybride composé de gestes mesurés et remplis d'admiration pour le père de la chorégraphe et danseuse, politologue émérite.  Un spectacle tout en douceur qui abordait la danse et la politique différemment.

Là-bas, le lointain, un spectacle qui allie danse, arts visuels et cinéma s'est amené en octobre.  Deux parties (cinéma et danse), un seul spectacle.  Quatre danseurs de talents dans une chorégraphie qui ne m'a pas transporté mais qui valait le déplacement.

En clôture de saison, Bach: le mal nécessaire.  Sur la merveilleuse musique de Bach, parfois remixée et modifiée, sept danseurs s'exécutent dans une course folle.  Celle de la vie que nous menons.  La lenteur côtoie les mouvements rapides et brusques. L'expression de notre quotidien s'y retrouve de multiples façons.  Un spectacle qui osait la différence.

Le spectacle qui m'a fait craquer cet automne, c'est Foutrement.  Avec sa thématique de l'adultère, la chorégraphe Virginie Brunelle, qui offrait au public de Québec son oeuvre la plus personnelle jusqu'à maintenant, a offert un spectacle magnifique.  J'ai aimé ses chorégraphies dynamiques, énergiques et sensuelles ainsi que son petit côté provocateur et osé.  Elle m'a bouleversé.  J'ai craqué pour Foutrement.  J'espère bien craqué à nouveau pour la prochaine chorégraphie de Virginie Brunelle.

Et vous ?  Avez-vous craqué pour Foutrement ? Pour Bach: le mal nécessaire ? Pour Là-bas, le lointain ?  Ou pour Les cheminements de l'influence ?

Bon théâtre et bonne danse !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire